mise à jour le 1/1/1970.

Georges BIZET
(Alexandre César Léopold Georges Bizet 25.10.1838 Paris - 2.6.1875 Bougival)
époux de Geneviève Halévy (alias Geneviève Straus),
Compositeur de Musique de renommée mondiale. Si l'on recherche Georges Bizet sur Google, on obtient 97 000 réponses !
Il a une rue dans le XVIème Arr.
Pour voir son portrait


Œuvres :
Musique pour le théâtre et la scène:
*Le Docteur miracle, opéra-comique en 1 acte, livret de Léon Battu et Ludovic Halévy - Bouffes-Parisiens, 9 avril 1857 - pour un concours organisé par Jacques Offenbach, ex-aequo avec Charles Lecocq
*Don Procopio, opéra-bouffe en 2 actes, livret de G. B. d¹après Carlo Cambiaggio - 1859. Créé au Th. de Monte-Carlo, 6 mars 1906, « revu » par Charles Malherbe)
*Les Pêcheurs de perles, opéra en 3 actes, paroles de Eugène Cormon [= Pierre Étienne Piestre] et Michel Carré - Théâtre-Lyrique (Châtelet), 30 sept. 1863 ; reprise Théâtre de la Gaîté (en italien), 20 avril 1889, Opéra-Comique (salle du Châtelet), 24 avril 1893, mise en scène de Léon Carvalho
*La coupe du roi de Thulé, 1868
*La Jolie fille de Perth, opéra en 4 actes, paroles de Jules Henri Vernoy de Saint-Georges et Jules Adenis, d¹après le roman de Walter Scott - Théâtre-Lyrique (Châtelet), 26 déc. 1867
*Djamileh, opéra-comique en un acte de Louis Gallet, d¹après Namouna d¹Alfred de Musset - Opéra-Comique, 22 mai 1872
Numa, opéra (1871)
*Carmen, opéra-comique en 4 actes, poème de Henri Meilhac et Ludovic Halévy, d¹après la nouvelle de Prosper Mérimée, Opéra-Comique, 3 mars 1875, avec C. Galli-Marié (passé au répertoire de l¹Opéra en 1970)
*La Prêtresse, opérette (1854)
*L'Arlésienne, mélodrame en 3 actes et 5 tableauxd¹Alphonse Daudet (tiré des Lettres de mon moulin), musique de scène (symphonies et chœurs) de Georges Bizet, dédiée à Hippolyte Rodrigues - Th. du Vaudeville, 1er oct. 1872
*Malborough s¹en va-t-en guerre, opéra-bouffe en 4 actes, William Busnach et Paul Siraudin ; mus. de Georges Bizet, Léo Delibes, Édouard Legouix et Émile Jonas - Th. de l¹Athénée, 15 déc. 1867
*Noé, opéra en 3 actes, Jules Henri Vernoy de Saint-Georges. Laissé inachevé par Fromental Halévy, terminé par Georges Bizet sous le titre de Le déluge, 1869 - Karlsruhe, 5 avril 1885
*Ivan le Terrible ou Ivan IV, 1865 (joué seulement en 1946)


Musique pour orchestre
*Souvenirs de Rome (« Roma ») (1869)
*Symphonie en ut majeur (1855, éd. en 1935)
*Patrie, ouverture symphonique (1874)
*Vasco de Gama, ode symphonique avec chœurs - 1860


Musique pour piano et mélodies
*6 Chants du Rhin (1865)
*Variations chromatiques (1868)
*Jeux d'enfants, suite pour piano à quatre mains (1871)
*Transcription pour piano de Don Juan de Mozart, Mignon (1866) et Hamlet (1868) d¹Ambroise Thomas
*Feuilles d¹album (6 mélodies) Heugel, 1867
*Vingt mélodies Choudens, 1873 ou 1876

Œuvres inachevées
*Clarissa Harlowe, inachevé
*Griselidis, inachevé
*Don Rodrigue, inachevé




Fromental HALEVY
(Fromental Jacques Elie Halévy, 27.5.1799 Paris - 17.3.1862 Nice)
époux de Léonie Rodrigues-Henriques, qui était elle-même sculpteur.
Compositeur de musique.
Il y a une rue Halévy, près de l’Opéra, dans le IXème Arr.
Second grand prix de Rome en 1819. Il succéda à Reicha à l'Académie des Beaux-Arts en 1836.
Auteur du "Traité de contrepoint et de fugue" signé par Cherubini.
Professeur au Conservatoire de Paris où il eut pour élèves Gounod et Bizet.
Il se fit construire par Erard un piano-bureau dont hérita Georges Bizet.
Compositeur d'une trentaine d'opéras dont "La Juive" (1835)(avec l'air célèbre "Rachel, quand du Seigneur la grâce tutélaire". C'est d'après cet air que Proust nomme un de ses personnages Rachel-quand-du-seigneur).
A son enterrement, 15.000 personnes suivirent le cortège de l'Institut à la Concorde. Halévy était si apprécié qu’à sa mort, on accorda à sa veuve une pension d’Etat.
Tombe au cimetière Montmartre (statue par Duret).

Pour voir son portrait



Œuvres :
* Les bohémiennes (1820; np). [perdu]
* Marco Curzio (c.1820). [final seulement]
* Les deux pavillons, ou Le jaloux et le méfiant (c.1824; np) opéra-comique. [en grande partie perdu]
* Pygmalion (c.1824; np), Patin, Arnoult.
* Erostrate (c.1825; np), Arnoult, Léon Halévy. [incomplet]
* L'artisan (30.1.1827 Opéra-Comique, Paris); opéra-comique en 1 acte, Jules Henri Vernoy de Saint-Georges.
* Le roi et le batelier (8.11.1827 Opéra-Comique, Paris); opéra-comique en 1 acte, Jules Henri Vernoy de Saint-Georges. [avec Rifaut]
* Clari (9.12.1828 Théâtre-Italien, Paris); opera semi-seria en 3 actes, P. Giannone.
* Le dilettante d'Avignon (7.11.1829 Opéra-Comique, Paris); opéra-comique en 1 acte, François Benoit Hoffmann, Léon Halévy.
* Attendre et courir (28.5.1830 Opéra-Comique, Paris); opéra-comique en 1 acte, Fulgence, Henri. [avec Ruolz]
* La langue musicale (11.12.1830 Opéra-Comique, Paris); opéra-comique en 1 acte, Saint-Yves (Edouard Deadde).
* La tentation (20.6.1832 Opéra, Paris); ballet-opera en 5 actes, Cavé, J. Coralli. [avec Gide]
* Yella (1832; np); opéra-comique en 2 actes, Moreau, P. Duport.
* Les souvenirs de Lafleur (4.3.1833 Opéra-Comique, Paris); opéra-comique en 1 acte, Pierre François Adolphe Carmouche, de Courcy.
* Ludovic (16.5.1833 Opéra-Comique, Paris); opéra-comique en 2 actes, Jules Henri Vernoy de Saint-Georges. travail terminé par Louis Joseph Ferdinand Hérold]
* La juive (23.2.1835 Opéra, Paris); opera en 5 actes, Augustin Eugène Scribe.
* L'éclair (16.12.1835 Opéra-Comique, Paris); opéra-comique en 3 actes, Jules Henri Vernoy de Saint-Georges, François Antoine Eugène de Planard.
* Guido et Ginevra, ou La peste de Florence (5.3.1838 Opéra, Paris); opera en 5 actes, Augustin Eugène Scribe. [rev. 4 actes]
* Les treize (15.4.1839 Opéra-Comique, Paris); opéra-comique en 3 actes, Augustin Eugène Scribe, P. Duport.
* Le shérif (2.9.1839 Opéra-Comique, Paris); opéra-Comique en 3 actes, Augustin Eugène Scribe, d'après Balzac.
* Le drapier (6.1.1840 Opéra, Paris); opera en 3 actes, Augustin Eugène Scribe.
* Le guitarrero (21.1.1841 Opéra-Comique, Paris); opéra-Comique en 2 actes, Augustin Eugène Scribe.
* La reine de Chypre (22.12.1841 Opéra, Paris); opera en 5 actes, Jules Henri Vernoy de Saint-Georges.
* Charles VI (15.3.1843 Opéra, Paris); opera en 5 actes, Jean François Casimir Delavigne, Germain Delavigne.
* Le lazzarone, ou Le bien vient en dormant (23.3.1844 Opéra, Paris); opera en 2 actes, Jules Henri Vernoy de Saint-Georges.
* Les mousquetaires de la reine (3.2.1846 Opéra-Comique, Paris); opéra-Comique en 3 actes, Jules Henri Vernoy de Saint-Georges.
* Les premiers pas (15.11.1847 Opéra-National, Paris), Alphonse Royer, Gustave Vaëz. [prologue seulement; avec Adolphe Adam, Daniel François Esprit Auber, Michele Carafa]
* Le val d'Andorre (11.11.1848 Opéra-Comique, Paris); opéra-comique en 3 actes, Jules Henri Vernoy de Saint-Georges.
* La fée aux roses (1.10.1849 Opéra-Comique, Paris); opéra-comique en 3 actes, Augustin Eugène Scribe, Jules Henri Vernoy de Saint-Georges.
* La tempestà (8.6.1850 Her Majesty's Theatre, London); opéra italien en 3 actes, P. Giannone, Augustin Eugène Scribe, d'après Shakespeare's The Tempest.
* La dame de pique (28.12.1850 Opéra-Comique, Paris); opéra-comique en 3 actes, Augustin Eugène Scribe.
* Le juif errant (23.4.1852 Opéra, Paris); opera en 5 actes, Augustin Eugène Scribe, Jules Henri Vernoy de Saint-Georges, d'après Eugène Sue.
* Le nabab (1.9.1853 Opéra-Comique, Paris); opéra-comique en 3 actes, Augustin Eugène Scribe, Jules Henri Vernoy de Saint-Georges.
* Jaguarita l'indienne (14.5.1855 Théâtre-Lyrique, Paris); opéra-comique en 3 actes, Jules Henri Vernoy de Saint-Georges, Adolphe de Leuven, d'après Eugène Sue?.
* L'inconsolable (13.6.1855 Théâtre-Lyrique, Paris); opéra-comique en 1 acte, Jules Henri Vernoy de Saint-Georges, Adolphe de Leuven.
* Valentine d'Aubigny (26.4.1856 Opéra-Comique, Paris); opéra-comique en 3 actes, Jules Paul Barbier, Michel Florentin Carré.
* La magicienne (17.3.1858 Opéra, Paris); opera en 5 actes, Jules Henri Vernoy de Saint-Georges.
* Noé (5.4.1885 Karlsruhe); opera en 3 actes, Jules Henri Vernoy de Saint-Georges. [terminé par Georges Bizet sous le titre de Le déluge]
* Vanina d'Ornano (np); opera en 3 actes, Léon Halévy. [incomplet]
* Manon Lescaut (3.5.1830 Opéra, Paris); ballet en 3 actes, Augustin Eugène Scribe, Aumer, d'après Abbé Prévost.




Marcel LANDOWSKI
(18 .2.1915 Pont-Labbé - 23.12.1999 Boulogne-Billancourt)
Marcel LANDOWSKI n'est pas rigoureusement notre cousin puisque sa mère est la seconde épouse du sculpteur Paul LANDOWSKI, alors que c'est la première épouse Geneviève Fernande NENOT qui est une descendante des Rodrigues-Henriques.

C'est un des plus célèbres compositeurs contemporains.

Elève du Conservatoire, il eut pour professeur l'illustre pianiste Marguerite Long.
Directeur du Conservatoire de Boulogne de 1960 à 1965. Directeur de la musique à la Comédie-Française (1962-66).

Appelé par André Malraux au ministère des Affaires culturelles, il fut d'abord inspecteur général de l'enseignement musical (1964), puis fut nommé Directeur du service de la musique (1966-70). Il fut ensuite Directeur de la Musique, de l'art lyrique et de la danse (1970-74), poste où il joua un rôle capital dans le renouveau de la vie musicale française en créant de nombreux orchestres à Paris et en région, en restructurant l'enseignement musical dans les conservatoires. Il confia en 1973 la direction de l'Opéra de Paris à Rolf Liebermann, qui en refit un établissement de prestige.

Il fut élu en 1975 à l'Académie des Beaux-Arts, dont il fut le secrétaire perpétuel de 1986 à 1993. Inspecteur général de l'Instruction publique (1974). Directeur des affaires culturelles de la Ville de Paris (1977-79), il relança notamment le Châtelet. Chancelier de l'Institut de France de 1994 à 1998.
En 1994, nommé au Conseil de surveillance de la chaîne de télévision Arte.

Peu de temps après sa mort, la ville de Boulogne-Billancourt a donné le nom d'Espace Landowski à un vaste immeuble abritant à la fois une bibliothèque publique, un musée des années 30, une salle de cinéma et une salle de conférences. Ce nom honore toute la famille LANDOWSKI qui a tant fait pour les arts. En effet, en plus de Paul et de Marcel, on doit mentionner la sœur de Marcel, Françoise, pianiste soliste et peintre et sa demi-sœur Nadine (descendante des Rodrigues-Henriques) qui fût peintre.

Quelques œuvres musicales de Marcel Landowski:
* première symphonie, "Jean de la Peur" (1949)
* deuxième symphonie (1965)
* troisième symphonie (1965)
* quatrième symphonie (1988)
* premier concerto pour piano et orchestre (1939)
* deuxième concerto pour piano et orchestre (1963)
* concerto pour violoncelle et orchestre (1945)
* concerto pour Ondes Martenot (1954)
* concerto pour basson et orchestre (1957)
* sonatine pour piano (1940)
* "le Petit Poucet", 6 pièces pour piano (1945)
* la Messe de l'Aurore (1977)
* "le Rire de Nils Halérius", légende lyrique et chorégraphique (1951)
* "le Fou", opéra (1956)
* "le Ventriloque", opéra (1957)
* "les Adieux", drame lyrique (1959)
* "Montségur", opéra (1985)
* "la Vieille Maison", opéra (1988)
* musique de scène pour "Cyrano de Bergerac"
* des musiques de film